Vincent ginelli (vendee u) s'impose au havre après 100,5km

Le Tour de Seine-Maritime, même amputé d’une étape, ne perd pas de son charme. Dans le premier rendez-vous matinal, Arnaud Descamps (VC Rouen), mettant le feu aux poudres, et Jérémy Cornu (Vendée U) comparaient leur pointe de vitesse respective dans les sprints intermédiaires pendant que Samuel Plouhinec (Team Peltrax), vainqueur 2008 du Tour de la Porte Océane devenu Tour de Seine-Maritime, Maxime Urruty (Creuse) et Justin Mottier (Nogent-sur-Oise) faisaient étalage de leurs talents de grimpeur. Mais le crachin d’automne accompagnant les coureurs une bonne partie de la matinée leur rappelait bien vite que les mèches ressemblaient à des pétards mouillés.
Kévin Le Cunff (Team Peltrax), Kévin Lalouette (Pavilly-Barentin) et Jérémy Cornu (Vendée U), parvenant à se dégager à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée pour s’attribuer les derniers points du classement de la montagne dans cet ordre, ont toutefois dû accepter le renfort de quelques hommes d’un peloton attentif qui n’a jamais concédé plus d’une minute aux fuyards.
C’est donc un groupe de huit coureurs qui s’est présenté avec une trentaine de secondes d’avance sur le circuit final d’où Vincent Ginelli (Nogent-sur-Oise) a su se montrer le plus véloce pour s’imposer au sprint devant Jérémy Cornu et Thomas Girard (Creuse).

Patrick Gobbé