Ils viennent de passer professionnelS pour rejoindre le team "Direct energie" managé par jean-rené bernaudeau

Comme indiqué dans notre article "un tremplin pour franchir le rubicon" le Tour de Seine Maritime, seule épreuve par étape réservée aux coureurs "Elite" en Haute Normandie, vient de confirmer le talent de deux coureurs de l'équipe (Vendée U Pays de la Loire) Jérémy Cornu vainqueur de cette 31ème édition, 2ème du contre la montre par équipes et  Lilian Calmejane 2ème du classement final et 2ème du contre la montre par équipes.

Comme eux, Romain Cardis vainqueur en 2014 et 3ème du contre la montre par équipes stagiaire chez Europcar depuis 2014 et Fabien Grellier 3ème du général en 2014.
 
Ces quatre coureurs signeront leur contrat professionnel jeudi matin au cours d'une conférence de presse, en présence de Jean-René Bernaudeau, le Manager du Team "Direct Energie", et des directeurs sportifs du Vendée U qui les ont formés.
 
Sur la photo: en haut et de G à D: jérémy Camejane et Jérémy Cornu - en bas et de G à D: Fabien Grellier et Romain Cardis

Un tremplin pour franchir le Rubicon

Seule épreuve nationale par étape réservée aux coureurs Elites en Haute-Normandie, le Tour de Seine-Maritime confirme sa persévérance et sa place dans le calendrier cycliste.

Plus que jamais, le Tour de Seine-Maritime, ex-Tour de la Porte Océane créé lors des Journées Cyclistes Havraises en 1981, a prouvé sa raison d’être. L’épreuve révélée dans les fonds baptismaux du regretté André-Dinay a bien prospéré. Et même bien grandi aussi sous la houlette de Danielle Delimauges qui a fièrement repris le flambeau.

Cette année encore, malgré les incertitudes liées aux difficultés d’organisation, le plateau présenté a fourni un spectacle de qualité et apprécié. Tant par le public que par les coureurs ambitieux qui y trouvent un large intérêt.

En nombre conséquent par le passé, l’épreuve a déjà permis à beaucoup de coureurs franchir le Rubicon par le passé. Parmi les plus récents, c’est Arnaud Démare qui, en 2011, vient remporter les deux premières étapes (Caudebec-les-Elbeuf et Yvetot) avant de devenir Champion de France espoir, titre qu’il a renouvelé cette année chez les professionnels, et de signer à La Française des jeux en fin de saison. En 2012, Stéphane Rosetto (CC Nogent-sur-Oise), s’impose à Tôtes, trouve un contrat pro chez BigMat Auber93 avant de rejoindre Cofidis.
Et les exemples sont nombreux. Cette année encore, parmi les certitudes, Guillaume Thévenot (VC Vendée U), favori ayant avoué« venir sur le Tour de Seine-Maritime pour gagner » portera les couleurs d’Europcar la saison prochaine. Anthony Turgis (CC Nogent-sur-Oise), vainqueur par ailleurs de Liège-Bastogne-Liège, s’engagera avec Cofidis.

Pour beaucoup d’autres, le fait d’être enrôlé dans une équipe structurée comme celles qui disputaient le Tour de Seine-Maritime, c’est déjà l’assurance de bénéficier d’un contrat de stagiaire qui permet de disputer des épreuves par étapes et des courses en ligne de haut-niveau ou classiques diverses en attendant d’être engagé par une équipe professionnelle. C’est le cas de Romain Cardis, vainqueur de ce rendez-vous haut-normand 2014 devant Thévenot.
A qui le prochain tour…
 
Patrick Gobbé

Photo: de gauche à droite: Stéphane Rossetto, Arnaud Démarre, Guillaume Thévenot, Anthony Turgis (Médaillé de bronze du championnat du monde sur route espoirs 2015) et Romain Cardis